Brèves

IMPORTANT - Le numéro de téléphone de la Sous-Préfecture change ! à compter du lundi 13 décembre 2021, le standard téléphonique de la Sous-Préfecture de Saverne sera dorénavant joignable au 03 68 41 90 95

referendumAlsace.png

attention.gif

en raison de travaux,
la collecte des ordures ménagères se fera
le jeudi 27 au matin à 5h.

poubelle.gif

Il faudra donc sortir les bacs le mercredi soir.

Merci de prendre vos dispositions

l’Alsace doit-elle sortir du Grand Est et redevenir une région à part entière ?

Participez à la consultation citoyenne : l’Alsace doit-elle sortir du Grand Est et redevenir une région à part entière ?
3 modes de participation possible : en ligne sur https://entre-vos-mains.alsace.eu, en renvoyant le bulletin de participation à l’Hôtel de la Collectivité européenne d’Alsace de Strasbourg ou de Colmar, ou encore en le déposant dans un des points d’accueil. 

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

.
L'ensemble des délibérations du conseil municipal de 2021 ainsi que les archives, depuis 2008 sont maintenant en ligne et accessibles de façon plus ergonomique, tout comme votre bulletin municipal "Vivre à Mulhausen"...

L'Office de Tourisme du Pays de Hanau - La Petite Pierre

Mieux qu'un long discours, une visite du site s'impose.
Site internet : www.tourisme.hanau-lapetitepierre.alsace
Adresse email : 
tourisme@hanau-lapetitepierre.alsace

Crédit : Eric Wilhelmy

Chasse aux idées reçues

Parce que la protection de la planète est l'affaire de tous, vous trouverez quelques clés pour qu'au quotidien, vous puissiez faire la différence et brisez définitivement le cou aux idées reçues.
Chaque samedi,jusqu'à fin février,  vous trouverez dans la rubrique "Nos actualités" un article sur une idée reçue trop souvent encore partagé.

idrecue.png

Bonne lecture.

Circuler sur les routes en hiver

Désormais, le site https://inforoute.alsace.eu/ sera votre référence pour l’information sur les routes alsaciennes.

deneigeuse.jpg

Dans un territoire où le givre, le verglas et la neige font partie du paysage l’hiver, le service hivernal de la Collectivité européenne d’Alsace s’emploie à maintenir votre mobilité, malgré les intempéries.
Il ne peut garantir l’absence de difficultés et il est nécessaire que vous adaptiez votre conduite aux conditions de circulation !

En cliquant sur l'image, découvrez la carte des niveaux de service hivernal de la Collectivité européenne d’Alsace qui est opérationnel sur l’ensemble de ses routes et autoroutes.

Ce dispositif de viabilité hivernale pour la sécurité des usagers de la route s’appliquera jusqu’au 21 mars en plaine et 4 avril en montagne en s’adaptant au mieux au contexte des mobilités locales (interventions ponctuelles possibles après ces dates dans les secteurs les plus exposés et selon la météo)

Pour consulter la carte des barrières de dégel du Bas-Rhin, cliquez ici,

Les 2 derniers billets
Marlyse KOEHL  -  par Christine

2201MarlyseKoehl85.jpgMarlyse KOEHL fête ses 85 ans

A l’aube de cette nouvelle année, Marlyse Koehl a eu la grande joie de fêter son 85è anniversaire. Elle a vu le jour le 1er janvier 1937 au foyer de Marguerite Schirm et de Georges Bastian. Elle n’avait que 3 mois quand son papa est décédé. Elle a grandi aux côtés de son grand-frère Jean-Georges.

Le 26 mai 1960, elle s’est mariée à Mulhausen avec Roger KOEHL originaire de Zutzendorf et le couple s’est installé au domicile de sa maman. De cette union sont nés cinq enfants, Roland décédé quelques jours après sa naissance, Evelyne qui a fondé son foyer à Bouxwiller, Pierre, Marylène et Claude qui sont installés à Mulhausen avec  leur famille respective. Elle est également l’heureuse grand-mère de sept petits-enfants qui lui apportent beaucoup de bonheur et lui rendent régulièrement visite.

 Marlyse était employée dans l’épicerie que sa maman avait créé en 1939 et l’agence postale de la commune. Elle était aussi un moment factrice à Mulhausen. En 1965, son mari Maître Peintre décide d’ouvrir une entreprise de peinture dans le village, reprise ensuite par leur fils Pierre, et il pouvait toujours compter sur elle pour l’épauler tout en se consacrant à l’éducation de ses enfants et aux bons soins de sa maman. Malheureusement, son mari est décédé subitement le 26 septembre 1997. Elle était aussi pendant de longues années membre de la chorale paroissiale et s’occupait du fleurissement de l’église. Aujourd’hui, elle est contente de pouvoir encore s’adonner à de petits travaux de jardinage, s’occuper des fleurs et faire tous les jours sa petite promenade. Elle participe régulièrement aux rencontres du Club des aînés de Mulhausen et environs.

C’est avec une immense joie que le Maire René SCHMITT et ses adjoints Philippe RIEHL et Pierre KOEHL (son fils) lui ont présenté les vœux de la commune en lui remettant une belle corbeille garnie tout en passant un agréable moment de convivialité.

... / ... Lire la suite

Publié le 21/01/2022 @ 12:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Le renouveau du messti  -  par Christine

2109Messti2.jpgLe renouveau du Messti

Après une année de break et quelques craintes et incertitudes, le Messti 2021 de Mulhausen a tenu toutes ses promesses.

Certes le défilé n’a pas pu être organisé, ni le vin d’honneur chez le Maire, mais les habitants et les sympathisants des alentours et de bien loin se sont donnés rendez-vous en grand nombre à la salle polyvalente pour participer au renouveau des festivités.
Du monde aux abords de la salle et dans la salle pour se remettre aux pas de danse sur les airs de l’orchestre Santa Rosa et déguster les pizzas/flams préparées par les bénévoles des associations du village.

Les plus jeunes se sont amusés du côté de la fête foraine et tous y ont trouvé leur compte. Ambiance festive qui s’est poursuivie lundi soir lors du traditionnel « Hari-Owe », dont la fréquentation a été exceptionnelle et  à la hauteur de celles des années d’avant Covid.
Une ambiance indescriptible a régné durant ces 2 jours, des yeux pétillants et un ressenti de bonheur de voir autant de vie et de bonne humeur. 2109Messti1.jpg
Tous ont visiblement envie d’en finir avec  l’actualité anxiogène  et veulent quitter les canapés pour renouer avec les plaisirs simples de la vie. 

2109Messti3.jpg

Retrouvez l’actualité de l’Association Sports & Loisirs de Mulhausen sur Facebook : @ASLMulhausen

... / ... Lire la suite

Publié le 26/09/2021 @ 17:48  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La dernière nouvelle

Idée reçue n° 7 : " Manger bio c’est trop cher !" - par Francoise le 05/01/2022 @ 06:00

legumes.jpg«Manger bio c’est trop cher !»

A première vue, les produits de l’agriculture conventionnelle sont moins chers. Mais ce que ne dit pas l’étiquette, c’est tout ce que dépense la société pour réparer les dégâts environnementaux et sanitaires que cause leur production, notamment en ce qui concerne la pollution de l’eau. On appelle cela les externalités négatives. Au final, si l’on prend en compte ces coûts cachés, l’addition est beaucoup moins salée avec un approvisionnement bio. 

Il existe deux façons de regarder la question du coût, soit à l’échelle des ménages, soit à celle de la société.

Concernant le budget des particuliers, le rapport  du WWF “Vers une alimentation bas carbone, saine et abordable” a montré qu’il était possible, pour le même prix, de mieux manger tout en réduisant notre impact sur la planète. Cette étude comparait le panier standard des Français avec un panier flexitarien et montrait que les économies permises par la réduction de la consommation de viande et de produits transformés industriels permettent d’acheter des produits de qualité (issus de l’agriculture biologique notamment) sans dépasser le coût du panier standard… 

Concernant le coût pour la société, il faut regarder l’ensemble des externalités associées aux différentes productions. L’agriculture industrielle coûte très cher à la société car elle génère de nombreuses externalités négatives. Ces coûts, liés par exemple aux pollutions de l’air et de l’eau ou encore à la perte de biodiversité, ne sont pas pris en compte dans le prix des produits mais sont tout de même pris en charge par les français. Le Commissariat Général au Développement Durable estime que le coût annuel du traitement des flux annuels d'azote et de pesticides est compris entre 54 et 91 milliards d'euros. Pour les eaux souterraines, le coût de la dépollution pour les nitrates serait compris entre 490 et 742 milliards d'euros et pour les pesticides entre 32 et 105 milliards d'euros, soit au total : de 522 à 847 milliards d'euros. 

Au contraire, l’agriculture biologique génère de nombreuses externalités positives (pour la biodiversité, la santé, etc.). C’est pourquoi, à l’échelle de la société, il est urgent d’accélérer le développement de l’agriculture biologique. 

... / ... Lire la suite


Vous êtes ici :  Accueil
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre code secret


  Nombre de membres 6 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Nous...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
zbTp
Recopier le code :
 ↑